LES JEUNES SANS-ABRIS EN DIFFICULTÉ DÙ À LA PANDÉMIE !

LES JEUNES EN SITUATION D’ITINÉRANCE ONT ÉTÉ DUREMENT
TOUCHÉS PAR LA PANDÉMIE DE LA COVID-19. Alors qu’il nous est
demandé de rester à la maison pour assurer notre sécurité et nous protéger de la pandémie, les jeunes sans-abris n’ont pas de maison pour rester en sécurité. Ils n’ont pas ou peu de contact avec leurs familles et leurs proches, ce qui les rend encore plus vulnérables en ces temps incertains. Les rues désertes, le manque d’accès à l’information avec la fermeture des endroits publics, en plus des suivis en santé mentale et en toxicomanie souvent interrompus ont mis de l’avant l’isolement et la fragilité des jeunes bénéficiaires des services offerts par l’organisme Dans la rue.

Les mesures sanitaires, demandées par la Santé publique et le Gouvernement du Québec et mises en place ont obligés à suspendre temporairement quelques programmes, tels que les salles de musique et d’art et diverses activités. L’arrêt de ces programmes, qui aident les jeunes à se mettre en mouvement vers une vie plus autonome et enrichissante, a mis en suspens le plan de vie de plusieurs jeunes en situation précaire.

VOICI QUELQUES RÉALITÉS VÉCUES PAR LES JEUNES SANS-ABRI
PENDANT LA PANDÉMIE : Accès difficile à l’eau potable avec les canicules de mai et juin. Les fontaines d’eau de la Ville de Montréal étant fermées jusqu’à la fin mai, les jeunes sans-abris ont soif et avec l’arrivée de l’hiver beaucoup vivent dans des abris de fortune qui les protèges peu des intempéries hivernales. Pas d’accès aux salles de bains des restaurants et des lieux publics. Peu d’accès à des buanderies. Peu de repas chauds servis avec les mesures sanitaires mises
en place qui compliquent le service de façon sécuritaire. L’argent comptant
n’est plus accepté dans tous les commerces. Places réduites dans les refuges d’urgence. Et son passé d’une capacité de 17 jeunes à seulement 9 jeunes afin de respecter les règles de distanciation sociale.

Les jeunes en situation d’itinérance à Montréal ont plus que jamais besoin de
notre aide maintenant plus que jamais.